Cancer du sein: Prévention et diet

Commençons d’abord par le top 5 des à éviter: Alcool, sucre additionnel, graisse, viande rouge et produits alimentaires transformés (processed food).

Le régime idéal recommanderait de consommer entre cinq et neuf portions de fruits et légumes frais par jour pour une santé équilibrée. Pas facile à atteindre avec la vitesse des villes et de la journée d’études ou de travail.

Il est vrai, alors, qu’il n’existe pas un régime alimentaire à même de prévenir le cancer du sein. Toutefois une alimentation choisie peut faire une grande différence quant au risque de développer un cancer du sein. Citons, par exemple, cette étude impliquant plus de 3000 femmes, qui a démontré que celles qui consommaient des niveaux élevés d’oméga-3 avaient un risque de 25% plus faible de récidive du cancer du sein au cours des 7 prochaines années.

En premier lieu, accordons une petite attention aux fruits suivant qui peuvent, non seulement, jouer un rôle important dans le régime alimentaire, mais aider à la prévention du cancer du sein. Les légumes, particulièrement le broccoli. Les fruits, particulièrement les baies et les pêches. Les haricots, les légumineuses, les poissons et les oeufs.

Les chercheurs pensent que le bêta-carotène, qui se produit naturellement dans les légumes comme les carottes, à un risque plus faible de cancer du sein. Les scientifiques pensent que cela peut être dû au fait qu’il interfère avec le processus de croissance des cellules cancéreuses.

Un régime alimentaire à base de fibres et d’antioxydant est aussi à considérer. Il est reconnu que les fibres soutiennent le système digestif et et aide à l’élimination régulière des déchets, y compris l’excès d’oestrogène. En aidant le corps à éliminer les toxines, ils aident à limiter les dommages qu’il pourrait causer.

Selon l’âge ou le sexe de la personne, il est recommandé d’avoir un apport de 33.6 grammes de fibres par jour.

De la bonne graisse aussi comme dans les avocats, les olives, les noisettes et les graines sont à considérer pour éviter ces excès de graisse qui rendent obèse et inconfortable dans la peau. Sans oublier les poissons d’eau douce froide et leur apport en Omega-3 comme les saumons et le hareng.

Les produits à base de soya réduisent le niveau de la mauvaise graisse et diminue le risque des maladie du coeur. A coté de l’obésité, ces conditions sont des facteurs de risque contribuant au syndrome métabolique qui implique l’inflammation. Même si elle ne fait pas l’unanimité auprès des scientifiques, l’inflammation serait l’une des cause du cancer du sein.

Cycy

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *