Daphney Valsaint MALANDRE, entre les études et la lecture.

Daphey Valsaint MALANDRE est née à Port-au-Prince en décembre 1988. De confession catholique, la jeune femme a complété le gros de ses études dans des institutions congréganistes. Notre-Dame du Rosaire, le collège Marie Dominique Mazzarello puis le collège Saint-Louis de Bourdon et ses études universitaire à l’Université Notre-Dame d’Haïti où elle a obtenu son diplôme en Relations Internationales et Sciences Politiques en 2012 . Elle est actuellement inscrite à la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques de l’Université Quisqueya, elle brigue une licence en Droit. Après, ce sera la spécialisation en Droit International et d’éventuelles formations pour celle qui avait rejoint avec joie l’équipe de Télé Génie de son école au secondaire.

Parallèlement, le tremblement de terre du 12 janvier 2010 a propulsé la jeune survivante sur le marché du travail. Elle a rejoint en Mai de la même année l’équipe les agents de terrain de UNOPS, le Bureau des Nations Unies des services d’appui aux projets. Boursière de l’Ambassade Américaine à travers son programme UGRAD , elle a aussi passé un semestre aux États-Unis pendant lequel, parallèlement à ses études, elle a fait du bénévolat avec Bread for the City et le Lutheran Services of South Dakota.

Rentrée au pays, elle a collaboré avec le journal Parlons affaires et la revue touristique Magic Haïti. Elle a fait partie du panel Lekol Lage, a animé le Chill Room de l’émission Digicel Stars en 2014 et a été l’ambassadrice de la lunetterie Bèl Optik pour l’année 2019. Daphey a également complété un stage de trois mois à l’Ambassade d’Haïti aux États-Unis en 2016, elle entretien régulièrement un blog depuis 2013 et espère publier bien plus que des articles dans les années à venir. Elle est présentement secrétaire de rédaction de Tiket Magazine.

Pour la connaître davantage, Daphey a répondu à nos questions:

FEAD: Quel est le moment qui a le plus marqué votre enfance ou votre jeunesse?

Daphey: Ma vie est selon moi assez ordinaire. Sans grands rebondissements. Pour ce qui est de moments que je retiens, je pourrais citer la mort de ma grand-mère survenue très tôt. J’avais grandi avec elle et même si je n’étais pas en mesure de saisir l’ampleur du manque avec lequel j’aurais à vivre sur le moment, j’avais quand même compris que quelque chose de très grâve était arrivé. Et je ne suis pas sûre de m’en être jamais entièrement remise.

FEAD: Quelle est votre plus grande passion et comment vous la vivez?

Daphey: Il y a tellement de choses que je prends plaisir à faire que j’essaie du mieux que je peux de ne pas faire de classification. La musique a toujours fait partie de ma vie. Je consomme ça a grand régime sans en faire. Je peux dire que j’ai toujours écrit et la lecture aussi a fait partie de mon quotidien dès mon plus jeune âge.

FEAD: Dites nous un peu sur la femme entrepreneure que vous êtes?

Daphey: Je ne me vois pas comme une entrepreneure à proprement parler. Je suis avant tout une employée du groupe le Nouvelliste. J’ai tout simplement mise sur pied une émission qui traite de tout ce qui se rapporte à la lecture. Je suis à ma troisième saison et je m’évertue à produire du contenu et à trouver le financement nécessaire pour continuer à la réaliser, payer mon équipe et couvrir les autres coûts de production.

FEAD: Quel est votre plus grand rêve?

Daphey: Je veux être heureuse, rien que ça. C’est mon rêve, mon objectif, ma motivation.

FEAD: Que signifie “DAFFREADS” pour vous?

Daphey: Un mélange d’obligation et de plaisir. Une initiative que j’ai commencée pour le plaisir de partager une de mes passions avec un cercle plus large que mes amis et mes connaissances directes. Près de cinq ans plus tard, c’est presque devenu un travail avec tout le stress qui vient avec. Toutefois, malgré toutes les obligations et la pression, j’essaie de me rappeler de temps à autre pourquoi j’ai commencé et ça me donne envie de continuer.

FEAD: Quel est votre message pour la jeunesse haïtienne, particulièrement les jeunes femmes?

Daphey: Ne laissez pas ces mille et un modèles de réussite et tous ces motivational quotes que vous voyez sur la toile vous mettre la pression. En fait, ils sont rares ceux qui sont tout à fait honnêtes dans leurs publications sur les réseaux sociaux. De plus, n’oubliez pas que chaque personne a le droit de choisir quel pan de sa vie exposer sur les réseaux. Alors vraiment, pas de compétition, ni de jugement. Chacun sa route; chacun son rythme. Vous êtes votre seule vraie compétition. C’est une leçon que j’essaie moi-même de maîtriser.

Celle-ci est la rubrique hebdomadaire “FEMME EXTRAORDINAIRE À DÉCOUVRIR” publiée tous les jeudis sur la page Facebook de l’Association Enfance et Jouvence et le site Koolbae.com pour la découverte ou la redécouverte d’une personnalité féminine Haïtienne qui, au quotidien, œuvre dans différents domaines pour faire bouger le monde.

Entrepreneures, artistes, Coachs de motivation, Femmes politiques…nombreuses sont-elles à contribuer activement à l’évolution de la femme dans la société.

Rendre le mérite à toutes les Femmes Haïtiennes à travers cette rubrique pour leur positivité, leur courage telle est notre devise!

Mardochée BIJOUX
Présidente Fondatrice
Association Enfance et Jouvence
Contactez-nous:
associationejht23@gmail.com
+1 809 754-0668
https://www.facebook.com/associationenfanceetjouvence