Ludnear Diane AUGUSTIN, la voie qui libère

Ludnear Diane AUGUSTIN, la voie qui libère la voix des femmes à travers Seque’elles.

Née de parents instituteurs un 14 juillet 1996 à Pétion-Ville, elle est belle comme un ange et remplie de bonté.
Elle a fait ses études primaire et secondaire au Collège Marie Dominique Mazzarello et les Soeurs Salésiennes de Pétion-Ville. Ses études Universitaires à l’École Nationale Supérieure de Technologie (Université publique tutelée par le Ministère de l’Éducation Nationale), elle a également étudié les Sciences Administratives option Gestion des Affaires. Elle a été Rédactrice à Relève Leadership de 2017 à 2018, Juge à Soleil d’Été durant les années 2009-2010-2011-2018-2019.
Aujourd’hui Ludnear Diane AUGUSTIN aide les femmes qui sont bouleversées par le poids de leur histoire, à titre de coordonnatrice dans Séqu’ELLES depuis 2020.
Comme beaucoup de jeunes femmes, Ludnear adore les enfants et voudrait en avoir deux. Une fille et un petit garçon qui portera le nom de son papa suivi de Junior.

Elle est une jeune femme passionnée qui ne se contente pas de profiter de la vie à moitié. Elle dégage toujours une énergie positive autour d’elle. Pour ses confidences, elle a répondu à quelques questions de la Rubrique Femme extraordinaire à découvrir comme suit.

RFEAD: Quel est le moment qui a le plus marqué votre enfance ou votre jeunesse?

Ludnear AUGUSTIN: J’ai commencé à faire de la télé en 2009 comme juge au concours de chants pour enfants organisé par la Télé Soleil: Soleil d’Été. Je ne sais pas si ça a été l’événement le plus marquant, mais c’est la première chose qui m’est passée par la tête en voyant la question.

Je n’avais que 13 ans, et l’adolescente en moi était vraiment toute excitée à l’idée de passer à la télé. Sauf que ce n’était pas toujours que du jeu. J’étais souvent en proie à des critiques disant que j’étais trop sévère avec les enfants- alors que j’étais moi-même une enfant. À l’opposé, d’autres m’admiraient et estimaient que j’avais un très un bon sens du jugement pour mon âge, que je “ m’exprimais ” bien, entre autres.

De bons et de mauvais côtés, mais ces expériences sont forcément inoubliables.

RFEAD: Quelle est votre plus grande passion et comment vous la vivez?

Ludnear AUGUSTIN: Ma plus grande passion reste l’écriture. Quoique je m’y adonne de moins en moins ces derniers temps à cause de mes obligations professionnelles. Je ne le fais pas forcément pour en tirer profit mais parce que ça me libère. Tout ce que j’envisage se dessine mieux quand je l’écris.

RFEAD: Dites-nous un peu sur la femme entrepreneure que vous êtes?

Ludnear AUGUSTIN: Je ne me considère pas tout à fait comme une femme entrepreneure bien que je coordonne Séqu’ELLES, une structure à caractère social. J’ai une belle équipe dynamique et dévouée mais c’est difficile. Parce que, premièrement, l’activité n’est pas profitable, il faut donc s’adonner quotidiennement et à temps plein à son gagne-pain. Et il faut aussi trouver du temps pour planifier les activités de la structure de concert avec l’Équipe. Ça fait beaucoup. Et même en organisant bien son temps, on a quand même souvent l’impression d’en avoir jusqu’au cou.

Séqu’ELLES a fêté ses deux ans le 26 janvier 2022 et jusqu’à présent c’est un pari gagné. Ce qui nous freine ne dépend pas directement de nous, mais le plus souvent de la conjoncture du pays qui n’est pas toujours favorable.

RFEAD: Que signifie Sequ’elles pour vous?

Ludnear AUGUSTIN: Séqu’ELLES est le petit grain de sel que mon équipe et moi apportons à la déconstruction des stéréotypes genrés, l’empouvoirement des filles et des femmes. C’est une tribune pour toutes les femmes qui ont dû se taire depuis bien trop longtemps. C’est surtout une ambiance amicale qui invite ces femmes à se confier sans risque de se faire juger.

Séqu’ELLES est mon bébé à moi (comme j’aime bien l’appeler) mais aussi celui de toute l’équipe et de tous ceux qui chérissent l’initiative.

RFEAD: Quelle est la plus grande leçon que la vie vous a apprise? Qui êtes vous aujourd’hui?
Quelle est votre plus belle expérience (personnelle ou professionnelle) dans la vie ? Êtes vous pleinement satisfaite de la personne que vous êtes aujourd’hui?

Ludnear AUGUSTIN: La plus grande leçon que la vie m’a apprise est que “ parfois ça ne veut pas “. Je ne crois ni aux chances ni aux déveines et je chéris le goût du travail bien fait. Mais j’ai au moins quatre situations concrètes dans ma tête où j’ai donné le meilleur de moi et que cela n’a pas suffi. Il y’a souvent des paramètres qui échappent à mon contrôle et qui ne dépendent pas de moi. Des choses qui devraient marcher mais qui finalement se sont effritées pour des raisons que j’ignore. Cependant, je reste convaincue que les choses n’ont plus aucun sens quand on les fait à moitié. Il faut toujours y mettre du sien, travailler fort mais ne pas se laisser détruire quand “ ça ne veut pas “.

Aujourd’hui, je peux vraiment me vanter d’être une fonceuse. Ceux qui me connaissent bien savent que je ne lâche jamais rien. Je suis le genre à me dire : si ça ne veut pas aujourd’hui, eh bien ça voudra bien un jour!

Pas pleinement satisfaite mais satisfaite quand même. Il me reste du chemin à parcourir sur le plan académique, social et professionnel mais Dieu sait qu’il y’a un monde de différence entre là où je suis aujourd’hui et là où j’ai été il y a 5 ans.

La petite a bien grandi.

RFEAD: Quel est votre plus grand rêve?

Ludnear AUGUSTIN: Cette question me revient souvent et la réponse change un peu à chaque fois. Des années plus tôt, mes plus grands rêves étaient intimement liés à Haïti. Je n’en rêvais pas seulement mais je voulais à tout prix qu’Haïti change. Mais au rythme où l’on va, ça me parait utopique. Je me contente d’être actrice de ce changement (au risque qu’il ne se produise pas) à travers mes actions et mes initiatives. Parlant de changement, je parle aussi de justice sociale, d’équité etc.

RFEAD: Quel est votre message pour la jeunesse haïtienne,particulièrement les jeunes femmes ?

Ludnear AUGUSTIN: Comme moi, ne jamais rien lâcher!

Celle-ci est la rubrique hebdomadaire “FEMME EXTRAORDINAIRE À DÉCOUVRIR” publiée tous les jeudis sur la page Facebook de l’Association Enfance et Jouvence et le site Koolbae.com pour la découverte ou la redécouverte d’une personnalité féminine Haïtienne qui, au quotidien, œuvre dans différents domaines pour faire bouger le monde.

Entrepreneures, artistes, Coachs de motivation, Femmes politiques…nombreuses sont elles à contribuer activement à l’évolution de la femme dans la société.

Rendre le mérite à toutes les Femmes Haïtiennes à travers cette rubrique pour leur positivité, leur courage telle est notre devise!

Mardochée BIJOUX
Présidente Fondatrice
Association Enfance et Jouvence

Contactez-nous:
associationejht23@gmail.com
(509) 3809-2901/(849) 330-2672
https://www.facebook.com/associationenfanceetjouvence/